Ce n’est un secret pour personne: de l’abandon de Lumumba en Juillet 1960 au fiasco actuel de la Minusca en République Centrafricaine, le gendarme Onusien ne s’est jamais rendu utile pour le salut des africains. Et ce ne sont pas les multiples affaires de mœurs sexuelles qui viendront contredire ce constat.

Le monde des relations internationales est un univers qui ne fait pas bon ménage avec celui des émotions. Tout y est affaire de pragmatisme, calcul et froide prospective. Autant de qualificatifs qui bien souvent nous plonge en eau trouble et dans le cynisme le plus total.

Dans ce registre, que peut-il y avoir de pire que ces affaires de violences sexuelles commises par des militaires censés assurer la protection de civils démunis. Et fait inquiétant, les exemples sont légions.

Chronique non exhaustive des délits sexuels …lire la suite

Laisser un commentaire